La semaine passée avait lieu à l’Espace Charenton à Paris un Galactic Qualifier, conjointement à un énorme tournoi X-Wing. C’était attendu depuis longtemps par les joueurs. Le seul GQ jusqu’à présent sur le territoire français ayant été organisé à Nantes. Un point central pour réunir un max de monde donc, voire des étrangers en visite. (Photos d’illustration par Asmodée France)

 

Ambiance & organisation

Petit rappel d’abord, sur ce qu’est un GQ. Ici à Paris, c’était sur 2 jours, avec chaque jour 2 tournoi, un au format standard le matin, et soit un trilogie soit un infini l’après-midi. 6 rondes, pas de top. Si vous gagnez, vous recevez 2 tickets ; sinon 1 seul ticket. Il y a un bonus pour les joueurs qui font 4-2, 5-1 ou 6 victoires pour 0 défaites. Ces tickets permettent d’acquérir ensuite des cartes promos (spot gloss) au choix parmi un grand nombre de possibilité (terrains, intrigues et personnages). Allant de 3 à 10 tickets / pièce. De plus, pour 15 €, chaque participant avait la possibilité d’avoir un tapis exclusif parmi 4 modèles. Autrement dit, même en accumulant les défaites, chaque joueur allait pouvoir se faire plaisir… Pour les compétiteurs intéressés, le fait de faire 6-0 à l’un des tournois permettait également de gagner une invitation (ndlr: à payer sa place) aux championnats du monde Star Wars Destiny. Les places en vente libre étant attribuée sous forme de loterie (et encore, c’est la dernière année), c’est intéressant pour qui veut faire le voyage. 🤑

L’organisation est prise en charge uniquement par FFG / Asmodée France, et pas par une boutique ou des volontaires. Et c’était bien ficelé, selon moi. Merci à eux pour cet événement. S’il ne fallait faire qu’un seul reproche, pour chipoter (et parce que je n’étais pas le seul à le déplorer), c’est le fait que les parties étaient lancées un peu trop rapidement… A peine le temps de s’installer. L’un de mes adversaires avait d’ailleurs son propre chrono, la plupart des parties commençant en réalité vers « 33 minutes », si vous voyez ce que je veux dire. 🙊

Côté ambiance… 61 joueurs présents. De ce que j’ai repéré : 3 italiens (un papa et ses 2 enfants… qui jouaient tout aussi bien que n’importe quel autre joueur, ils n’étaient pas là que pour ramasser des tickets), 2 allemands ou anglais, 9 belges… Et le reste n’étaient que des joueurs français. Je m’attendais personnellement à une proportion beaucoup plus grande de joueurs étrangers (sans forcément + de joueurs inscrits). C’est vraiment chouette de voir que la communauté est toujours présente, surtout pour un événement sur 2 jours tel que celui-là. Et de fait, l’ambiance était également excellente… Pas de prises de tête, la bonne humeur… De ce point de vue-là, c’était une réussite. 🙃

 

Premier tournoi

Ne visant ni une place aux USA, ni des promos particulières, j’avais décidé de jouer des créations très perso le matin, pour essayer d’en sortir un bon résultat, et des decks peu casse-tête l’après-midi (histoire de reposer un peu les méninges). Samedi matin, je jouait donc Jabba + Phasma ; le deck se basant sur une brouette de dés, des spéciaux pour faire de l’indirect et contrôler la main, quelques directs et du Megablaster Trooper pour un peu plus de pêche, et encore du contrôle de dés. Deck offrant donc beaucoup d’option mais nécessitant de faire les bons choix (seulement 22 points de vies). C’est mon meilleur deck, selon moi ; à voir à l’autopsie.

  • Ronde 1 : Philémon, ewoks. Je ne connais pas du tout son deck, je tomberai naturellement dans chaque premier panneau. Du style, activer mes 2 persos tour 1 et voir tous les dés de personnages retirés via Encircle. Poser un Megablaster tour 2 et le voir partir via Convergence. Mes indirects n’arriveront pas à lutter face à ces indirects. Après coup, j’aurais joué la partie tout à fait différemment. Elle aurait été un peu plus équilibrée, même si c’est un match-up que je ne pense pas pouvoir gagner. Spoiler alert : c’est un deck ewok qui vient de gagner le championnat Nord Américain. Défaite.
  • Ronde 2 : Aurélie, eYoda2/eBail. J’ai vu ce deck dans une vidéo en ligne quelques jours avant, j’avais été pas mal impressionné par l’utilisation d’Amiral, qui avait plié la partie. Je bloque donc cette carte via un Embargo séparatiste au tour 1. Je pose aussi un Droïde chercheur et un Mastermind ; je m’assure donc de contrôler sa main dès le départ. Je joue également Déroute au tour 2 ET au tour 3, enlevant à chaque fois les 2 dés de Yoda… Au tour 4, je finis par perdre Phasma, qui sera remplacée immédiatement par un Megablaster. Aurélie aura beau mettre 6 boucliers sur Yoda, je sors assez de dégâts que pour mettre fin à la partie. Victoire.
  • Ronde 3 : Ariana, ePadmé/eBoussh. Tour 1 identique à la partie précédente pour moi… Ce qui n’est pas pour autant la meilleure des choses, puisqu’elle sort Moxie, Pisteur né et 3 spéciaux au premier tour, alors que je n’ai aucun contrôle. J’encaisse lourdement, elle aussi. Au tour 2, je Vandalise son Pisteur né ce qui me permettra de payer pour les spéciaux de Leia, tandis que je tuerai Padmé, puis Leia au tour 3. Victoire.
  • Ronde 4 : Tanguy, ePhasma/Messager. Match up qui ne me convient pas car trop rapide pour moi – je suis faible au 1er tour car j’ai besoin de mes ressources pour m’installer. Au final, partie très intense, beaucoup de chose à contrôler mais j’arrive à bien défendre. Et je finis par le surpasser en terme de dégâts à encaisser… Victoire.
  • Ronde 5 : Yohan, eGrievous3/Aphra/Messager. J’ai un Embargo séparatiste en première main, je veux m’en servir pour bloquer 0-0-0. Mais il joue en premier… Et en révèle un via son Messager Sentinelle, en première action! OK. Les dégâts indirects montent chaque côté, il déploie un Assassin droïde, un Stap, un second 0-0-0 (j’avais quand-même réussi à virer le premier) ; et de mon côté je sors 2 Conscrits et 1 Megablaster. Partie très équilibrée, jusqu’au bout. Au dernier tour, j’obtiens après relance des faces de dés qui le tue, en 2 actions. Il ne sait pas contrôler. Lui à la possibilité de me tuer en 2 actions aussi, via un mode de droïde qui après activation pourrait tourner l’un de ces dés de perso sur des dégâts supplémentaires, mais il ne voit pas cette action, et tente de jouer défensif. Sans succès… Victoire.
  • Ronde 6 : Deepspirit, Aphra/Wat/Messenger. Tour 1, je pose Droïde chercheur et Pisteur né sur Jabba. J’active, Deepspirit retire un spécial de Jabba pour éviter les futurs dégâts… Mais je préfère m’installer, je prends 2 ressources, et je pose un deuxième Droïde chercheur (sur Phasma) et un Tactique sournoise. Un premier tour qui pique. Tour 2, je pose 2 Conscrits. Je peux commencer à contrôle sa main et l’installation de ses droïdes sur la table. Au tour 3 je pose le Megablaster. Deepspirit comprends qu’il n’arrivera jamais à revenir dans la course et concède.

5-1, excellent résultat pour ce petit deck maison, qui a vraiment tourné comme je l’espérais. Je finis 7ème au classement, avec quelques tickets en +. La deckliste est disponible ici, si cela intéresse quelqu’un. 😎

 

 

Autres résultats

Le samedi après-midi, en trilogie, je joue le nouveau Maul en élite (avant de l’échanger le lendemain) avec un Mudtrooper pour avoir du rouge. Deck assez bête (encore + en trilogie), le but étant de simplement roller pour du dégât. Je finirai par quand-même faire 3-3 avec… 2 parties se terminant sur qui roll le mieux ses dés.

Dimanche matin, autre jour, autre deck maison. Il fallait en profiter non? Je joue Supercommando Mandalorien, Mudtrooper et Gideon Hask en élite, deck nommé ABBA. Le but du deck étant de faire un maximum de petits dégâts (pleins de 1 et 2) jusqu’à surprendre par un petit boost (événement) permettant d’achever un personnage. Le deck tourne bien, 1 seule « main pourrie » en cours de partie sur la matinée. Je termine à 4 victoires pour 2 défaites. Une défaite au temps, et une défaite à la meule. Cette dernière ayant été remportée par mon adversaire sur un reroll via Charme de la nature, alors que j’ai géré correctement toute la partie, j’avoue avoir eu la défaite mauvaise. J’aurais préféré un vrai contrôle plutôt qu’un pile ou face… 🤔 Mais de nouveau, pour un deck maison, je suis content du résultat. 😇

Dimanche après-midi, en infini, je souhaitais jouer Snoke & FN, élite tous les deux. Un bon deck rapide, sans prise de tête, qui mise aussi pas mal sur les lancers de dés, mais sans doute moins qu’un Maul. Je ferai 3-3 également avec ce deck. Pour me rendre compte après coup qu’il n’était pas bien monté. J’ai en effet voulu profiter du fait d’avoir beaucoup de cartes impaires pour jouer Magie de sorcière, mais en opérant de cette manière, il m’est souvent arrivé de ne pas pouvoir jouer de contrôle. Trop souvent, puisque 2 défaites se sont jouées à 2 points de vie près… Si j’avais pu contrôler ne fût-ce qu’un dé de plus… D’autant que je n’ai profiter qu’une seule fois de Magie de sorcière. Pas grave, c’est de l’infini. Je pense que je ressortirai encore cette composition. 😍

 

 

Meta & mot de la fin

En terme de meta, les format standard et trilogie étaient largement dominés par des decks droïdes, à savoir R2D2 et C3P0, soit avec Han Solo (2 fois 6-0 ! – par Strog), soit avec Chopper. Une autre grosse part des decks étant des supports antagonistes, soit version droïdes avec Aphra/Grievous, soit version Entourage avec Wat/Jabba (et à chaque fois un petit Messager Sentinelle). En infini, le dimanche, c’est un Palpatine (dernière version) qui sort invaincu (par Wodan), tandis que le samedi matin, en standard, c’était une composition un peu plus imporbable : un deck eC3P0/Anakin/Aayla/Youngling (félicitations à Guerric pour ce deck).

Pour ma part, c’était un chouette week end. Malgré l’hôtel qui avait emmagasiné la chaleur de la canicule, malgré le sandwich pas trop frais du samedi qui m’a un peu pourri mon dimanche, malgré la longueur des journées… Le dimanche après-midi, on était plusieurs – moi y compris – à être en mode « c’est chouette mais je ne sais pas si je le referais » ; mais je pense que c’est aussi la fatigue qui parle. Après coup, c’était une occasion à ne pas rater, surtout en tenant compte du lieu et de la communauté (francophone). Vivement le prochain? 😅

2 Replies to “Galactic Qualifier, enfin à Paris

  1. « Une défaite au temps, et une défaite à la meule. Cette dernière ayant été remportée par mon adversaire sur un reroll via Charme de la nature, alors que j’ai géré correctement toute la partie, j’avoue avoir eu la défaite mauvaise. J’aurais préféré un vrai contrôle plutôt qu’un pile ou face…  » Effectivement, finir la game avec un nature’s charm, ça peut être décevant. Mais ce petit deck meule, construit et joué par un garçon de 12 ans, n’était pas mal ! Je me souviens qu’il était tout euphorique d’avoir gagné ainsi. A bientôt, pour une revanche 😉

    1. Salut K-ribou. En fait le sens de mes propos c’est surtout un petit reproche envers moi-même, à l’issue de cette partie. Parce que soyons clair, si il a fallu un Nature’s charm pour perdre (ou gagner, selon le point de vue) la partie, cela veut bien dire que son deck a fonctionné mais aussi qu’il l’a bien joué. Il avait bien raison d’être fier, c’est moi qui ne partageais pas du tout cette euphorie sur le moment. Dans tous les cas, une partie qui se termine comme cela, on s’en souviendra longtemps. A bientôt! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *