L’infini est sans doute le format qui permet le plus de « recherche », le plus d’idées saugrenues, et aussi le plus d’amusement quand on aime le deck-building. Et vu le nombre de cartes à notre disposition, on peut même se passer de légendaires pour tenter de faire un deck potable. Voici donc une idée en ce sens. 😎

 

Personnages

Le premier fondement du deck, c’est la composition des personnages. Qui donne le titre au deck (et à l’article). Regardez les cartes ci-dessus… On a 4 personnages, 4 dés, 31 PV ; et surtout… 3 relances gratuites d’un dé blanc ! La subtilité étant que Bala-Tik a été catégorisé Leader. Ce qui signifie que vous activerez 3 fois le pouvoir du Mudtrooper.

En bonus, une relance éventuelle du dé du Droïde, et surtout Bala-Tik qui peut se réactiver si vous parvenez à rapidement tuer une personnage. Cela aura son importance… Plus tard.

 

 

Améliorations

Comment va-t-on équiper nos petits personnages? Avec des améliorations qui ont redéploiement, évidemment. Car avec 4 personnages (… minimum 😵), la rentabilité des armes avec redéploiement est énorme. Pour 2 ressources, vous êtes quasi sûr de garder les 3 premières sur la table jusqu’à la fin de la partie (hors Vandaliser ou autre action spéciale de l’adversaire). De même, je privilégierai les améliorations ayant un coût de 2 ressources, pour être sûr (ou presque) d’en poser 1 au premier tour. Sur Bala-Tik, évidemment au cas où vous arriveriez à tuer un personnage rapidement. Ce qui en fera plus que probablement le premier personnage ciblé par votre adversaire. Si elles ont toutes redéploiement, 6 améliorations suffiront. Il y aura bien une partie où vous serez en manque à un moment… Mais tant pis. De tout manière, le deck jouera plutôt l’économie des ressources en général.

 

Supports

J’ai toujours bien aimé les petits supports gratuits qui apporte un plus permanent dans le jeu. Ici, on est sûr de rentabiliser Représailles. De même que Ferrailleur pourra être intéressant, vu le nombre de relances de base. J’ajoute Usure, qui représentera 3 points de dégâts (… minimum 😵) si jouée rapidement et des petits Renforts musclés. Qui n’a jamais gagné (ou perdu) une partie dans sa carrière Destiny juste grâce à des Renforts musclés? 

A noter cependant, qu’au plus la partie avance au moins ces supports (les 3 premiers en tout cas) seront rentables. Donc au plus la partie avance, au plus ces cartes se transformeront en défausse pour une relance. C’est évidemment un choix assumé, qui participe également à l’aspect économie de ressources.

 

Événements

Qu’est-ce qu’on veut comme événements dans ce deck, hors « contrôles pur »? Rang sans fin évidemment ! Parce que rang sans faim, ça ne mange pas de pain… C’est le but d’économiser un max de ressources. 2 personnages rouges peuvent ici être remis en jeu via cette carte, le Droïde et le Mudtrooper (à 8 points de vie tout de même). J’ai eu l’occasion de faire remonter l’un puis l’autre sur une partie… Mon adversaire à donc du se battre face à 45 points de vie virtuels !

Je joue aussi Mesures désespérées, tellement versatile en infini, puisque cela vous libérera de n’importe quel support gênant, même un simple Renforts musclés. Ou qui servira de contrôle déguisé sur un support avec dé. J’ajoute Tactique d’appât, en killer card ; c’est souvent un coup que ne voit pas venir l’adversaire, car même en s’y attendant fortement, on ne peut pas se permettre de contrôler un dé qui montre une ressource. Dernière carte dans cette série, c’est Contre-espionnage. Pas sûr de ce choix pour le coup, mais disons qu’elle va permettre de savoir si l’adversaire à plein de contrôles ou bien si cela vaut la peine de tout faire pour maximiser les dégâts sur la table.

 

 

 

Événements – contrôles pur

Toujours dans un esprit d’économie, il faut viser le meilleur rapport qualité-prix. Il reste 4 slots (de 2 cartes). La meilleure défense, obligatoirement. D’autant que cela vous permettra de faire tomber votre Droïde rapidement, le personnage le moins intéressant de la composition, pour le ramener plus tard. Il trouve que t’as une sale gueule, parce que c’est gratuit, Une paix sinistre, pour la même raison et parce qu’en cours de partie vous aurez de toute manière d’autres cartes moins rentables (cfr le chapitre Supports). Et enfin Doute, parce que c’est gratuit… Mais qui pourrait être remplacé par un meilleur contrôle payant, selon la sensibilité de chacun.

 

Conclusion – decklist

Voici le lien vers la decklist complète. Au niveau du terrain, Arena of Death sera pratique et vous permettra, si vous êtes trop court en terme de dégât sur table, d’encore en faire en capturant le terrain. 

Ce deck n’est pas « tier 1 » (= compétitif) mais permet quand-même des bons résultats avec peu d’investissement tant en terme de valeur des cartes (1 starter + quelques petites rares) qu’en terme d’expérience. La prise en mains ne demande pas beaucoup d’exercice non plus. Mais par contre, de bien penser à utiliser les supports, surtout Ferrailleur, lorsque l’on lance ou relance des dés.

Les bons résultats viendront de la capacité du deck à bien encaisser tout en mettant plein de petits dégâts de sources différentes. Attention au temps par contre, si vous jouer en tournoi. Les parties avec tel deck dureront plus longtemps que la moyenne (à moins de tomber contre une Leia Boussh ou un Tank Umbaran qui va taper tout le monde en même temps)… Essayer donc de ne pas traîner pour prendre vos décisions, ce n’est pas parce qu’on a un deck lent qu’on doit forcer le fait de finir au temps. 🙈🙉🙊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *